top of page
  • Photo du rédacteuryinyang-nice

Les recommandations en Hiver

Ecouter le PODCAST sur SPOTIFY ou PODCASTERS


Aujourd'hui nous allons voir comment appréhender la saison de l'Hiver selon les principes de la médecine chinoise.

Vous savez que selon le calendrier chinois les saisons commencent bien avant les saisons du calendrier grégorien. L'hiver démarre dans le courant du mois de novembre lorsque nous commençons à peine à sentir les prémisses de cette saison. L'énergie Yin (le froid, la nuit) croît tandis que l'énergie yang (la chaleur le jour) décroit de plus en plus. Il fait froid et la nature ralentit. Le yin prédomine sur le yang qui se cache.

Dans la nature, les animaux hibernent, l'énergie se rassemble sous terre dans les graines et les racines pour se renforcer et pouvoir renaître au printemps.

Dans notre organisme, les énergies se réfugient dans la profondeur pour se protéger du froid.

L'hiver est en relation avec le mouvement de l'eau. Il fait référence à deux organes : les reins et la vessie qui gèrent, entre autres, l'eau dans le corps. Les reins gèrent aussi les moelles, les os dans le corps et stockent l'essence, les reins soutiennent tous les organes, et sont à la racine de la vie. En cette saison, il importe de protéger le yang et de nourrir le yin tout en accumulant des réserves d'énergie profondes (ce qu'on appelle le JING).


Alors quel rythme de vie adopter en hiver pour suivre ces recommandations ?

Si l'on part du principe qu'il faut suivre le rythme de la nature et du soleil, alors nous devons nous coucher tôt et nous lever plus tard que d'habitude. Il ne faut pas agiter le yang avant que le jour apparaisse, c'est à dire ne pas travailler ni trop s'agiter lorsqu'il fait nuit. Il faut au contraire aider ce yang à descendre et se cacher.

On réduit également nos activités en extérieur et on fait le bilan de l'année écoulée pour préparer la saison suivante, le printemps. Le but est d'emmagasiner un maximum d'énergie pour qu'elle puisse monter comme de la sève au printemps et se déployer pleinement en été. Si nous ne thésaurisons pas assez d'énergie en hiver, rien ne pourra croître au printemps.

Il faut bien entendu, garder notre corps au chaud et éviter de transpirer pour maintenir nos énergies yin et yang en profondeur. Si l'on transpire, nos pores de la peau sont ouverts et peuvent laisser rentrer des pathogènes, des virus. Veillez à garder vos mains et vos pieds au chaud. Il faut se couvrir suffisamment mais pas trop non plus car cela finirait par agiter le yang.


Durant cette saison, le Rein est sujet aux déséquilibres qu'ils soient d'ordres physiologiques ou émotionnels. C'est donc à cette saison que les troubles osseux, urinaires, articulaires peuvent s'amplifier. Les symptômes ne se manifestent pas forcément à cette période, ils peuvent ressurgir plus tard. Mais c'est en hiver qu'il faut davantage prendre soin de tout ce qui est en relation avec l'énergie des reins et de la vessie.

D'un point de vue émotionnel, le rein est en relation avec la peur. Travaillez davantage sur la stabilisation de vos émotions pour éviter que la peur devienne chronique et baisse l'énergie de l'organe. Et en même temps, ne pas se culpabiliser car il est « normal » si je puis dire d'être confronté à nos peurs, parfois les plus profondes à cette période de l'année. N'oublions pas, la vie est impermanente et tout finit par passer par s'accomplir comme dans la nature.


Au niveau de l'alimentation, l'idée c'est de tonifier l'énergie, réchauffer le yang, nourrir et enrichir notre réserve d'énergie profonde. On vise plus particulièrement les aliments qui tonifient les reins, la rate et l'estomac.

Il faut donc consommer des aliments de nature tiède et des condiments de nature chaude. La saveur douce est tonifiante, la saveur salée en petite quantité va directement aux reins. Les saveurs amer et acide en petite quantité seront aussi bénéfiques. On évite la saveur piquante qui tend à disperser l'énergie. Ce que nous voulons c'est au contraire rassembler à l'intérieur. Concrètement cela veut dire que vous pouvez consommer plus particulièrement : des huîtres, des crevettes, des algues, de la châtaigne, de l'orge et du millet, les haricots rouges, les haricots Azuki. L'agneau, le poulet, les poireaux, les noix, les pistaches seront des aliments intéressants en cette saison. Pensez aux graines de sésame noirs que vous pouvez parsemer sur vos plats. La cannelle, le gingembre et les graines de fenouil pourront aussi participer au réchauffement du corps et maintenir une énergie yang en interne. Buvez des tisanes chaudes, notamment à la fin du repas.

Et en cette saison, il d'autant plus important de manger chaud, et d'opter pour des cuissons un peu plus longues, à l'étouffée.


Poursuivez bien sûr, les activités qui mobilisent le QI tels que le QI Qong, le Yoga, la danse, la relaxation profonde, Pensez à respirer en conscience quotidiennement et pratiquez la méditation. On évite simplement les exercices tôt le matin et ceux qui font énormément transpirer.


Sur ce, je vous souhaite de passer un excellent hiver, en adoptant un rythme de vie plus intime.


A bientôt


bottom of page